Menu
(s')aimer / OlasBienVivre

Prendre soin de Nous …

Prendre soin de Nous …

Hello les Beach Bum,

Je ne me laisse pas souvent aller à écrire ce que je ressens, mais dans les circonstances j’avais besoin d’écrire pour moi, pour me faire du bien. J’ai toujours écrit mes pensées et émotions depuis toute petite dans un journal. À la relecture de mes pensées, je me suis dit que je pouvais vous les partager.

Chaque jour apporte une nouvelle question, une nouvelle inquiétude, une nouvelle peur de la pandémie de coronavirus. Je me suis mise à réfléchir sur toute cette situation d’urgence et je pense qu’il est important de prêter attention aux conseils de santé publique pour pratiquer la distanciation sociale et de rester à la maison pour limiter les contacts et réduire la propagation des infections. Et il est également essentiel de prendre soin de nous et de nos proches en particulier en matière de gestion du stress. Car nous vivons un grand stress aujourd’hui. De mon côté, comme j’habite avec ma mère de 77 ans, je dois encore faire plus attention, mais c’est la meilleure chose à faire pour l’instant.

Pour moi, en ce moment, ce qui me donne le courage et la paix c’est de lâcher prise sur ce dont je n’ai aucun contrôle. Je suis à la maison. Je ne peux plus donner mes cours de Fusion Pilates, mon travail, mon gagne-pain. Je suis sans emploi. Sans salaire du jour au lendemain. Tous mes cours ont été annulés par les entreprises et organismes où je donne mes cours comme travailleur autonome et fournisseur extérieur. Une période stressante et d’incertitudes en ce moment. Je n’ai aucun contrôle sur ces décisions. Je ne peux rien faire. Je subis dans un certain sens. J’accepte. Je veux me préserver. Je ne veux pas que le stress m’affaiblisse pendant que le virus se propage.  Je pratique régulièrement, le soir au couché, la méditation en pleine conscience qui m’aide à trouver le sommeil. Ça fonctionne assez bien pour l’instant. Je réalise que je me lave les mains beaucoup. On doit se laver les mains. Il le faut absolument. Me laver les mains est devenu un geste habituel, un automatisme. J’ai réalisé, que lorsque je me lave les mains, pendant les 20 secondes recommandées, je pense. Je pense à toute cette situation, aux gens qui travaillent forts pour nous venir en aide et pour nous protéger. Je pense à la planète terre, à la vie, aux Humains.

Chaque fois que je me lave les mains, je réalise combien nous sommes chanceux de vivre ici au Québec. Je ressens un immense sentiment de gratitude et de fierté. Je commence par les travailleurs hospitaliers, les médecins, les infirmières, les infirmiers, les préposés et autres qui gravitent autour de ces derniers. Les employés dans les épiceries, les entrepôts, les pharmacies et autres commerces ouverts. Tous ces gens, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui sont en première ligne de la pandémie. Ces personnes se retrouvent face à face avec des centaines de personnes chaque jour, s’exposant à ce virus pour que nous puissions avoir de la nourriture et des produits de première nécessité. J’ai une pensé aussi aux chauffeurs d’autobus et à toutes ces personnes qui travaillent encore. Je pense à tous ces Humains …

Avec toutes ces personnes qui prennent soin de nous, je me sens en sécurité. Je me sens rassurée. Je pense aussi à notre Premier ministre et à son équipe. Nous sommes choyés ici au Québec.

De penser à toutes ces femmes et ces hommes ça ne semble pas beaucoup, mais je sais que de pratiquer la gratitude tous les jours est bon pour nous. Elle nous aide à réduire notre stress, à rester en bonne santé et à mieux dormir. Elle nous aide aussi à vivre au jour le jour. Je pense qu’il faut tous nous préparer mentalement au fait que la pandémie, et les changements qui en résultent, vont durer encore un bon moment.

Je crois, qu’après ce « tsunamis » du bon en ressortira. On va, je l’espère, penser autrement notre mode de vie et notre économie. J’espère qu’on restera un « peuple » uni et de compassion. J’espère que nous prendrons encore plus soin de notre planète terre… Car, on dirait bien qu’elle souffre elle aussi …

Mon conseil : pratiquez les conseils d’hygiènes et de distanciation physique, restez informé, restez chez vous et soyez gentil. Gentil envers vous et envers les autres aussi. On est en pause. Une pause qui nous fera probablement le plus grand bien, je l’espère … une fois la vague passée.